A la Saint-Patrick, les filles opèrent

Pour ce vendredi, pour marquer la Saint-Patrick, The Irish confie les opérations à Lily Cole et Wendy Simiette, deux grandes prêtresses qui font de la musique un rituel de communion entre les hommes et les femmes. Elles font bien la paire, mais loin d’être des filles au pair qui vont dorloter les Réguliers de The Irish! Au contraire, ça va swinger à coup sûr. Le 17 mars, la fête de Saint-Patrick est célébrée par les Irlandais du monde entier et sa popularité s’étend aujourd’hui vers les non-Irlandais qui participent aux festivités et se réclament « Irlandais pour un jour ». Et comme c’est l’ADN même de The Irish, ce sera la célébration de ce qui fait l’Irlande : le vert, les trèfles et la bière. Pour ces célébrations, on s’attend à ce que les participants portent au moins un vêtement avec du vert.

Lily Cole

Lily Cole est une habituée de la scène de The Irish et les Réguliers ne cachent pas qu’ils l’adorent. Certains la perçoivent comme « la Tina Turner locale », mais c’est peut-être la réduire trop tôt à un registre alors qu’elle n’a même pas trente ans et que sa voix n’a pas encore pris la patine du temps. C’est vrai qu’elle n’a pas son pareil pour alterner des morceaux tout en langueur et de la soul pleine d’énergie. Il faudrait peut-être qu’elle explore davantage les titres qui ont fait le succès de Dionne Warwick ou d’Aretha Franklin ; le public de The Irish ne bouderait pas ce plaisir-là.

La maitrise vocale est là chez Lily Cole et l’assurance scénique avec elle. Son répertoire peut être surprenant pour ceux qui ne l’ont jamais vu sur scène. Elle ne chante pas seulement les chansons d’Adele, Alicia Keys, Estelle ou Rihanna, mais elle va aussi taquiner Bob Marley et Bruno Mars. Chez The Irish, elle joue en terrain conquis mais elle joue à fond l’authenticité et elle se met en danger. C’est cette générosité, dans la recherche d’une modulation ou d’une manière d’attaquer une phrase pour en amplifier le sens, qui tétanise son public et qui fait de chacun de ses passages des moments de frissons garantis.

13932824_10209873128362174_5030319511037640382_n

Wendy Simiette a aussi effectué deux passages chez The Irish qui ont été très concluants. Elle a du métier, c’est sûr : Déjà en 2013, elle était de la partie avec Porgy ek Bess, mis en scène par Ashish Beesoondial. Quand on sait que c’est Dean Nookadu qui agissait comme directeur musical, il est clair que ça ne rigole pas. Elle était à l’affiche de la troisième édition de Kozé Fam, ce qui donne un aperçu de la manière dont ses consoeurs la respectent.

Avec deux chanteuses de cette catégorie, il y a de quoi chauffer l’atmosphère. Et si elles poussent la surprise jusqu’à interpréter certaines chansons en duo, il y aura de la dynamite dans l’air. Avis à ceux qui aiment les soirées qui peuvent être intenses bourrées d’émotions et explosives en même temps.

© Neologik Ltd. – 2017

Leave a Comment