Christelle Anthony, quand la voix est un instrument

Christelle Anthony n’est pas à son premier passage chez The Irish. Elle s’y était produite en compagnie de Lily Cole, la coqueluche des Réguliers. On imagine alors la tâche immense que de donner la réplique à sa consœur jouissant d’une remarquable notoriété, et elle l’avait fait de fort belle manière. Et ce vendredi, c’est elle qui tient tout le devant de la scène pour donner la pleine mesure de son talent. Il est immense.

Christelle Anthony

Le public de The Irish et tous ceux qui suivent nos chroniques régulièrement savent qu’il nous importe d’évoquer un(e) artiste pour ses propres mérites. Et Christelle Anthony en a certainement ; même si son humilité – et peut-être son physique – lui vaut souvent d’avoir le second rôle. Mais ce second rôle constitue généralement la reconnaissance d’une remarquable efficacité.

Christelle Anthony est une vocaliste, le type de chanteuse qui use de sa voix comme d’un instrument. Elle peut pratiquement tout faire compte tenu de l’étendue de sa palette vocale. En fait, ce n’est pas tant ses aptitudes à passer du grave aux aigus qui impressionnent chez elle ; c’est plutôt son sens du rythme ainsi que cette capacité à mettre son corps à contribution pour réussir la rondeur et le vibrato de certaines notes. Elle met sa forte corpulence au service de son art ; au contraire de beaucoup de chanteuses qui reste dans la performance gutturale, Christelle Anthony va plonger souvent au fond d’elle-même pour cueillir la note jolie qu’elle ramène comme une perle des profondeurs.

Le penchant de Christelle Anthony pour le jazz, le Rythm & Blues et la soul, nous porte à la classer dans la catégorie d’une Marie Adams qui était aussi une chanteuse ronde. Mais la voix de Christelle oscille aussi vers le timbre de Randy Crawford qui était elle aussi quelque peu enveloppée. Nous osons la comparaison car il s’agit là de deux chanteuses qui se servaient de leur corpulence comme d’une caisse de résonnance accrue.

Temptation

Pour son show de vendredi, Christelle Anthony sera accompagnée du groupe Temptation, avec Mathieu Sournois à la basse et ses deux pianistes : Jean-Michel Samy et Daniel Tamby. Richard Constantin, le leader du groupe est à la batterie et ce sont Gérard Rajaram et Hans Mallet qui assurent au niveau des guitares. Le groupe Temptation est connu pour avoir assuré les prestations de certains concours de la MBC durant de nombreuses années.

© Neologik Ltd. – 2017

Leave a Comment