Commandez un Nikka… Kanpai !

The Irish s’enorgueillit déjà depuis son ouverture d’avoir le bar le mieux pourvu de toute l’île. Malgré tout, le responsable du bar, David Boodhoo, dit The Legend, a procédé à une révision de ses produits en mai dernier. Et parmi, nous avons trouvé deux whiskies d’exception : les fameux whiskies Nikka, le Nikka Blended whisky et le Nikka from the Barrel. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit de deux produits… en provenance du Japon !

NikkaBlended1

Il y a un art japonais de l’assemblage (blend) de whisky et, paradoxalement, cet art vient d’Ecosse et a connu le raffinement japonais. Le Nikka Blended Whisky se démarque par sa grande souplesse et un fruité intense.

Les whiskies Nikka, très respectés des connaisseurs dans le monde depuis le début du millénaire, ont une histoire qui date de 1918. Déjà à cette époque, le Japon se prépare à maîtriser les techniques de fabrication de divers produits occidentaux. Le whisky en fait partie. C’est ainsi que l’entreprise Settsu Shuzo cherche à produire le premier whisky nippon et envoie, pour cela, Masataka Taketsuru en Ecosse. L’histoire ne manque pas de saveurs : le Japonais est issu d’une famille de producteurs de saké ! A son retour, Masataka Taketsuru ouvre sa propre distillerie, Yoichi, en 1934. Il en ouvrait une seconde, Miyagikyo, 35 ans plus tard. Ce sont ces deux distilleries qui fournissent à Nikka les single malts qui leur sert à faire des assemblages uniques.

On trouve, en effet, des notes tout à fait inattendues dans le Nikka Blended Whisly qui offre un nez tout en fruits : d’abord des rappels de jus de raisin, de pommes et de poires et une forme d’ouverture sur des saveurs de chocolat. Vers la fin, le whisky devient plus tropical avec… de fines notes de vanille et de coco ! Oui, vous avez bien lu et, il s’agit bien de whisky. En bouche, il y a des notes d’agrume qui sont très présentes avant que l’orge n’apporte les amers caractéristiques du whisky.

Outre ce Blended Whisky, David Boodhoo nous propose de découvrir un autre whisky Nikka de catégorie suppérieure : la Nikka from the Barrel (NFTB). Ce whisky incarne l’expertise des master blenders maison des distilleries Miyagikyo et Yoichi. Issu de l’assemblage des single malts et d’un whisky de grain unique, ce blend ambitieux à fort degré, puissant et maîtrisé, est reconnu pour son originalité. Intense, rond et généreux, le NFTB interpelle et séduit et s’impose par son style.

NFTB

Le nom pourrait prêter à confusion : Nikka from the Barrel n’est pas un brut de fût. En effet, les connaisseurs l’auront tout de suite réalisé : on ne pourrait en sortir chaque année avec le même degré d’alcool. Il s’agit donc bien d’un blend, mais le nom n’est pas pour autant trompeur car, après l’assemblage le whisky repasse en fûts pour une étape de «mariage», afin que les dizaines d’eaux-de-vie s’épousent et se stabilisent, pendant trois à six mois. Vous devinez bien qu’on ne connaît pas le temps exact de cette maturation ; il s’agit là d’un secret bien entretenu.

C’est un blend certes, mais, tenez-vous bien : il est constitué de plus de 100 whiskies ! En fait, le malt provient pour l’essentiel de Miyagikyo, qui produit des whiskies doux et fruités, et pour partie de Yoichi, dont les alambics chauffés à feu direct crachent des distillats puissants, tourbés et salins. Il s’agit là de très vieux tuyaux d’alambic, mais sans cesse nettoyés complètement entre chaque distillation, qui donnent ce qui serait peut-être le meilleur whisky moderne.

Avec NFTB on se retrouve avec un whisky composé de 40% de malt et 60% de whisky de grain (maïs). Mais attention, avec un taux d’alcool de 51,4%, il dépote en bouche. Une puissance bien inhabituelle pour un blend et une précision au virgule près qui pourrait intriguer les habitués. C’est que ce faut pointilleux correspond à une ancienne mesure britannique qui, elle, donne un chiffre rond : il s’agit en effet du British Proof qui donne alors 90º ! Et à cette force, le whisky délivre pleinement sa richesse et ses arômes. C’était donc tout à fait astucieux de la part des Japonais qui envoient encore un clin d’œil, sinon un pied de nez, à la Grande Bretagne et les Master Distillers de Sa Majesté !

Le whisky nippon surprend aussi par sa présentation ; un petit flacon carré de 50 cl. Pas étonnant qu’on ne le trouve pas aux Etats Unis, où l’on donne dans le gigantisme. Quoiqu’en 2014, on en a fait une version en format 3 litres ! Mais le produit fut dévoilé exceptionnellement à Paris car, la France demeure le pays qui a le plus de connaisseurs qui raffolent de ce whisky (plus de 100 000 bouteilles vendues auprès des boutiques spécialisées). Pour les Mauriciens qui veulent une adresse lors de leur prochain voyage à Paris : la Maison du Whisky, au carrefour Odéon. Sur le site de cette excellente maison, on y lit : « le Nikka from the Barrel au profil boisé-vanillé d’une grande douceur demeure à nos yeux le meilleur blend de sa génération. Première vente de La Maison du Whisky malgré son degré élevé (51,4%), il est l’un des rares whiskies si ce n’est le seul à pouvoir être aussi bien apprécié pur, sur glace ou en cocktail ». 

Au lancement de The Irish, David Boodhoo avait présenté la dégustation comme un voyage…

© Neologik Ltd. – 2017

Leave a Comment