Firehawks pour clore le mois de janvier en beauté

Enthousiasmer le public de The Irish sur au moins trois générations : c’est ce que les Firehawks s’apprêtent à faire ce vendredi soir avec des hits des années 80 aux tubes contemporains. Ce groupe dégage une énergie incroyable car il comprend neuf personnes au total, dont deux musiciens aux claviers et… quatre chanteurs ! Il y aura donc du monde sur la scène de The Irish ce vendredi pour une soirée exceptionnelle car, elle sera marquée par le tirage au sort désignant le gagnant du prix Johnnie Walker pour Kuala Lumpur.

Firehawks recent

Firehawks, qui compte plus de 25 ans d’existence à Maurice, garde sa fraicheur peut-être en raison de son répertoire fait de chansons indémodables. Micheal Jackson, Kool & the Gang, Stevie Wonder, Madonna, Gloria Gaynor sont des artistes qui faisaient le bonheur de ceux qui ont la cinquantaine ; il est certain, eu égard aux divers remix et autres ‘covers’, que ce sont des chanteurs qui continuent d’inspirer même les jeunes adultes. Mais le groupe interprète aussi les tubes des chanteurs contemporains tels que Justin Timberlake, Rihanna, Bruno Mars et bifurque même vers le reggae avec Bob Marley et UB 40. En somme, il s’agit pour eux d’aller à l’essentiel : assurer l’ambiance et chauffer le public.

Le groupe s’articule autour de Pascal Cimiotti à la batterie. Avec deux musiciens – Teddy Lefade et Nicolas Bardin – aux claviers, il accroit le potentiel des synthétiseurs avec des effets sonores qui créent ainsi l’atmosphère d’un vrai concert. Patrice Brasse à la guitare et Clarel Virapen à la basse complètent cette ossature instrumentale qui accompagne quatre chanteurs qui ne font pas l’économie de keur talent : Bruno Balthazar, Magali Dasse, Martine Moutou et Didier Marcel.

Firehawks regroupait initialement des élèves du collège Saint-Esprit qui, dans les années 80 se donnaient les moyens pour jouer du rock de l’époque. Au fil des ans, le groupe a intégré d’autres éléments qui lui ont apporté un répertoire des plus riches. En effet, ce groupe a vu passer quelques grands noms de la scène musicale actuelle: Dariana Ameerally, Stephan Gébert…

Cet orchestre était au programme en novembre dernier chez The Irish et avait animé la fameuse soirée du ‘Movember’. En juillet dernier Firehawks était de la partie pour la fameuse soirée permettant aux Mauriciens de retrouver Patrick Jean-Baptiste et son groupe Ottawan, ainsi que Jimmy Helms de London Beat. C’était un concert qui avait fait fureur à Casela entrainant tous ceux presents sur les airs de disco endiablés.

C’est donc dans une ambiance survoltée que l’on procèdera au tirage au sort qui désignera le gagnant du prix Johnnie Walker pour un séjour pour deux à Kuala Lumpur. Ce concours organisé conjointement par PNL et The Irish comprend deux billets d’avion pour la Malaisie, ainsi qu’un séjour de trois nuits en Bed&Breakfast au Traders Hotel, un 5-étoiles réputé de Kuala Lumpur.

© Neologik Ltd. – 2017

Leave a Comment