Foodstagram: les premiers gagnants en coin de mire

Deux participants sortent déjà du lot alors que le concours de photos sur Instagram rentre dans sa troisième semaine. L’intérêt est là, mais on sent une part de timidité de la part des Réguliers de The Irish qui sont pourtant bien nombreux au déjeuner comme au dîner. C’est dire qu’il n’est guère aisé de s’exprimer véritablement avec un outil dont l’usage est paradoxalement fort répandu. Incursion dans les envois des Foodstagramers.

The Irish - MauritiusX - Instagram rvsd

Légère contre-plongée pour donner de la perspective, et c’est @mauritius.x qui s’est distingué pour la première semaine. En choisissant de cadrer ainsi, notre foodstagramer n’a pas mis d’accent particulier sur un plat, mais sur l’ensemble de son repas et le cadre dans lequel il le déguste. Le steak surmonté de ses anneaux de calamar à l’avant-plan constitue le premier tiers de l’image, les verres et les frites apportent du contexte sur le deuxième tiers et il y a des ombres sur le dernier tiers qui contribuent autant à renseigner sur l’atmosphère des lieux qu’à faire que la photo ne soit pas excessivement encombrée non plus. Il y a là un magnifique clair-obscur qui évoque le bien-être que l’on peut éprouver sous les lumières douces de The Irish.

The Irish - Dessert chocolatéNotre gagnant n’en était pas à son seul et unique essai. Il a, en effet, présenté une deuxième photo du même sujet en plongée cette fois et avec un angle oblique. Si la photo primée a été postée le mardi 6 mars au matin, une autre de ses photos nous avait déjà tapé dans l’œil trois jours plus tôt. Il s’agissait de sa restitution du moelleux au chocolat où cette fois la prise de vue était en plongée d’environ 45º qui, avec l’angle oblique, donne un cadrage bien académique. Cette prise de vue en plongée renforce les lignes de la clé de sol en crème qui réunit les deux pôles du dessert au chocolat et donne du relief à l’ensemble, notamment au niveau des cannelures du ramequin et de l’ombre qui en émane.

Le deuxième gagnant à ce stade est @hajoudou, qui comme notre premier gagnant a utilisé un appareil sous Android. A la différence que la caméra de son téléphone dispose de capteurs mieux répartis et le résultat est visible à l’œil nu. On peut, en effet, remarquer que la photo de @mauritius.x est quelque peu granuleuse alors que celle de @hajoudou offre une belle plage de netteté et un éclairage optimisé.

The Irish - Hajoudou - Instagram

La principale qualité de @hajoudou est son art de la composition. Les vues en plongée totale peuvent être superbes pour les paysages et c’est ce qui fait la popularité des drones, mais quand il s’agit de photographier des repas il faut toujours craindre de mettre les pieds dans le plat. @hajoudou s’en sort astucieusement en posant dans son cadre deux éléments d’information identitaire : celle de The Irish et la sienne. On voit, en effet, la carte qui renseigne sur le lieu où ces pâtes et ces mojitos ont été photographiés. Puis, il y a ces lunettes qui sont là comme une signature, un acte de présence. C’est le type de photo qui pourrait assurer des heures de discussions entre sociologues et psychologues. On aurait eu un chapeau ou des stylos ou un laptop dans le cadre, l’affirmation identitaire n’aurait pas été la même. Ici, nous avons quelqu’un qui affirme qu’il est « trendy ». Aurait-il posé des ray-ban de pilote sur la table, on aurait pu considérer que la locomotive de la mode est passée et qu’il serait en retard d’un train. Nous sommes là dans la subtilité du langage photographique.

The Irish laura clamdo - InstagramSi nos deux gagnants méritent bien leur désignation, nous ne manquerons pas de faire mention du post de @laura_clamdo. Elle a un bon sens du cadrage qu’elle gagnerait à améliorer, mais elle n’a pas su tenir compte de l’éclairage qui était bien insuffisante pour son sujet où il fallait de la profondeur de champ. C’est bien dommage car, elle est l’une des rares à avoir abordé un sujet que nous n’avons encore jamais abordé dans ce blog : les vins ! Et dans les jolies coupes à pied de The Irish, le nectar des dieux a fière allure, notamment ce rosé qui scintille de toute sa fraicheur. Mais, la photographie ne se résume pas qu’au coup d’œil et une ligne de mire ; c’est la part d’ombre et de lumière qui dicte ce que l’œil doit percevoir.

Mention aussi pour @vanity_is_my_favourite_sin qui, elle, a le sens de l’éclairage mais certainement pas du cadrage. Elle a une orangeade qui est déjà en fuite du cadre, et son bel éclairage donne alors un effet d’écrasement qui fait croire que ses frites sont blêmes.

The Irish - Mine FrireEt, ensuite, il en fallait un à classer dans la catégorie hors-concours, et l’oiseau-rare s’est présenté de lui-même : @_kushal_santchurn ! Notre participant nous a gratifié d’une image de ses nouilles chinoises trouvées on ne sait où et l’envoi lui a valu du buzz parmi les Réguliers de The Irish à qui il a livré un casse-tête chinois. C’est le Foodstagramer de l’humour qui n’a pas hésité à mettre le pied dans le plat.  Mine de rien!

Le concours se poursuit toujours sur une base hebdomadaire. Nous espérons que nos commentaires et ainsi que nos recommandations vous aident à remporter, vous aussi, un repas pour deux. Bon appétit, et bonne chance.

© Neologik Ltd. – 2017

Leave a Comment