Hyphen: garder le soleil au-dessus du Corps-de-Garde!

Décembre, c’est le mois de toutes les célébrations chez The Irish : c’est le dernier mois de l’année et le cœur est à la fête, les touristes et les Mauriciens de la diaspora rappliquent au pays et on peut s’attendre à voir tout ce beau monde à la terrasse du pub pendant que le soleil glisse paresseusement de l’autre côté du Corps-de-Garde… En outre, il y a les événements-phares qui vont s’enchainer comme l’anniversaire du pub, Noël et le Nouvel An. Pour donner le ton, The Irish accueille à nouveau Hyphen, le groupe de rock qui joue comme à domicile, devant son public d’inconditionnels.

Hyphen - Patrick et Yannick

Avec son jeu conquérant, difficile de résister à ce groupe de rock. Chaque représentation est un véritable concert. Le groupe sort l’artillerie lourde ; les riffs des guitares pétillent sous les salves de la batterie. Pat Hofman s’élance vers la foule pendant qu’il chante ‘Sweet Child o’ Mine’. Pierre-Alain Amourdon reprend ‘Purple Rain’ : la foule fond et se laisse prendre à deux heures de pure délire. Avec l’aisance scénique déconcertante de ces musiciens, le public réagit au quart de tour et s’enflamme sur les tubes connus.

Pat Hofman est le showman du groupe. Très spontané et catalyseur de foule, sa voix se place avec aisance dans les aigus, lui permettant de reprendre des tubes de Guns&Roses ou de AC/DC. Il s’exécute avec une égale aisance avec le rock français et on trouve ainsi Téléphone et Johnny Halliday dans le répertoire. Le batteur, Jérôme Bungaleea, avec sa voix plus ample, fait des reprises avec des accents un peu plus lyriques, comme ‘Time is running out’ du groupe Muse. La basse efficace et tout en rondeur de Pierre-Alain Amourdon, apporte le contraste avec le grain juvénile de sa voix. Ce trio de chanteurs est bien soutenu par deux guitaristes efficaces : Yannick et Avi.

Hyphen Javed

Fondé en 2011, Hyphen fait du bon rock populaire. Le groupe compte des musiciens aguerris et l’aisance avec laquelle il passe du rock des années 80 au pop-rock plus contemporain rend compte des décennies de métier pour chacun de ses musiciens. La playlist du groupe, avec des titres que tout le monde apprécie, est savamment dosée pour faire monter la pression. Et l’on passe ainsi d’une chanson à l’autre comme s’il s’agissait d’une suite logique. Mais c’est là surtout qu’ils se mettent en danger car, quand les gens connaissent, ils sont certainement plus exigeants.

Hyphen Irish

Mais le groupe est excellent : leur son est propre, leur jeu énergique, les interprétations convaincantes. C’est bien ce qu’il fallait pour que ce mois de décembre démarre sur les chapeaux de roues. Du bon rock et de bonnes bières fraiches… pour secouer le Corps-de-Garde de la torpeur des longs crépuscules dorées !

© Neologik Ltd. – 2017

Leave a Comment