La brune, la rousse et la blonde font leur retour

Les Réguliers amateurs de bière sont parvenus à mettre The Irish en panne sèche sur trois bières de caractère : la Guinness, la Kilkenny et la Stella Artois. Pas pour longtemps, puisque ces bières sont de retour. Mais c’est peut-être l’occasion d’évoquer les raisons de cet engouement des connaisseurs pour ces trois produits symbolisant les grandes traditions de la brasserie.

Kilkenny, la rousse

La Kilkenny est, comme la Guinness, un de ces produits qui parlent de l’Irlande. Servie dans la plupart des pubs irlandais et exportée dans le monde entier, cette bière rousse, à 4,3% d’alcool, surprend par son goût légèrement amer et acidulé. Ce goût est adouci par une touche de caramel, ce qui le rend subtilement fruité derrière sa crème légère.

Kilkenny service

L’origine du Kilkenny remonte au 6ème siècle, déjà pour le nom. C’est en ce temps là qu’un moine connu sous le nom de St Canice, mot Gaëlique pour Kilkenny, fonda un monastère à proximité du site où fut édifiée plus tard, au XIIIème siècle, l’abbaye de St Canice. Au 14ème siècle, les moines de Kilkenny brassèrent la première Kilkenny…

La brasserie de la Kilkenny elle-même fut fondée en 1710 par John Smithwick, sur les ruines de cette abbaye, alors communément appelée la St Francis Abbey. Elle se mit à produire des bières rousses au goût amer et acidulé, adoucies par quelques notes de caramel. Le succès fut si grand, que la bière Kilkenny devint un des fleurons de la ville la plus médiévale du comté irlandais.

Le charme incontestable et l’histoire mouvementée de cette région ont forgé le caractère de cette bière ancestrale, fertile en camaraderie à la gloire de Saint-Canice. Kilkenny est aujourd’hui brassée par les brasseurs de Guinness et utilise le même mix de gaz que Guinness, un mélange de CO² et d’azote ce qui lui garantit une mousse unique.

La Kilkenny arbore une robe rousse très profonde, avec un subtil reflet rouge. Au nez et en bouche on retient la dominance du malt et du houblon qui se prolonge sur une odeur fruitée. Elle reste cependant plutôt forte en bouche avec une saveur sèche et boisée. Ce qui en fait une authentique bière rousse irlandaise très agréable pour se désaltérer.

Guinness, la brune

Guinness est la bière irlandaise emblématique la plus célèbre du monde. Brassée depuis 1759 à Dublin, date de la fondation de la brasserie par Arthur Guinness, elle est aujourd’hui produite dans la célèbre brasserie de St James Gate, située en plein coeur de Dublin. On notera, qu’Arthur Guinness (1725-1803), avait fait l’acquisition du site pour un bail de pas moins de 9.000 ans ! À l’image du Roi Arthur, il entreprenait avec un regard de visionnaire et un esprit de philanthrope, la production d’une bière nouvelle à laquelle il donna son nom.

Guinness Draught Can

La Guinness est d’abord une marque qui se consomme avec les yeux : son corps noir aux reflets rubis contraste avec le ton de sa mousse café crème, adhérente et très crémeuse. L’utilisation de l’orge torréfiée apporte à cette bière sa couleur brune aux subtils reflets de rubis. Sa fermentation haute génère un taux d’alcool à 4,2%, qui mêlée à une fine sélection d’orge grillé et de malt hautement torréfié lui confère un goût unique et incomparable.

Au nez, il y a cette dominance du pruneau d’Agen, des odeurs de fruits macérés, de café torréfié, des notes de zan et de banane. En bouche, on notera une amertume bien prononcée, une légère acidité, la dominance du café grillé torréfié, des arômes de pruneau et, les notes de zan.

En l’espace de 250 ans, la Guinness, sombre comme la roche, mais légère comme l’écume des vagues, ne cesse de grandir. Cette brasserie distribue chaque jour dix millions de pintes dans le monde. Plus qu’une boisson, elle est devenue une véritable institution : symbole de l’Irlande, emblème de la St-Patrick et ravissement de tous les amateurs de bières de caractère.

Stella Artois, la blonde

La Stella Artois est la bière belge la plus répandue dans le monde; elle est présente dans plus de 80 pays. Elle est brassée chez Interbrew à Leuven ou le Louvain en Belgique. C’est une bière au goût sec et malté avec une pointe de houblon en fin de bouche. Elle est légèrement âpre. C’est une bière de basse fermentation (pils) et les Mauriciens plus âgés comprendront alors comment la brasserie locale avait sorti à l’époque la Stella Pils !

stella cahlid

L’histoire de la Stella remonte à 1366 ; il existe déjà une auberge-brasserie Den Hoorn LE CORNET qui sera reprise par un certain Sébastien Artois environ quatre siècles plus tard. Ses enfants reprendront ensuite la brasserie.

A la fin du XIXème siècle, les bières de basse fermentation font leur apparition dans l’Est de l’Europe et émergent dans les pays au fil des années. En 1926, la brasserie Artois fabrique la Stella de Noël et remporte un grand succès. Comme son slogan le précise aujourd’hui: “Une étoile est née” (Stella signifiant étoile en latin). Aujourd’hui, c’est devenu la Stella Artois.

Elle se présente dans une belle couleur blonde or sous une tête blanche et offre au nez des notes de céréales et de maïs. En bouche, on retrouve une bière bien équilibrée avec les houblons floraux et herbeux, le maïs sucré et le malt plus discret.

Au final, la Stella Artois est une bière qui plaît à une majorité de personnes ; c’est une rassembleuse, une bière brassée avec savoir et qui se déguste avec sagesse.

© Neologik Ltd. – 2017

Leave a Comment