Les Young Minds opposés au Conseil des Ministres

Le Question Time chez The Irish devient encore plus palpitant avec l’affrontement sans merci prévu ce samedi entre deux groupes qui n’entendent rien céder et qui sont déterminés à éliminer leur adversaire. Les Young Minds talonnent de près le Conseil des Ministres dont l’avantage à cette joute est des plus maigres. Et, cette fois, c’est le Deputy Speaker Yannish Armoogum qui va prendre les choses en main…

18920759_10213014772554229_7403765448560018258_o

The Irish est le seul lieu où au cours de l’interrogatoire personne ne réclame le droit au silence! Au contraire, durant tout le temps où ils sont cuisinés, chacun cherche à répondre avant l’autre. L’interrogatoire se déroule dans un atmosphère très coopératif: il y en a qui ne comprennent rien aux questions mais qui y répondent quand même, des fois que ce serait la bonne réponse! D’ailleurs certains considèrent que l’on devrait fermer Guantanamo et adopter la méthode de The Irish. Selon un anglophone: « You sip, sip… and then Hurray, you have an answer. Whether good or bad, it’s an answer ».

« Pas de kata-kata! Il n’y aura pas de ‘Order! Order!’ avec moi », déclare d’emblée Yannish Armoogum qui se dit prêt à asseoir son auguste derrière dans ‘The Chair’. Le Tonkin Présidentiel sera mis à rude épreuve car le siège est éjectable et The Irish se réunit en séance vraiment spéciale cette fois car, jusqu’ici, les séances avaient lieu les mercredis. La chambre était divisée en plusieurs factions et elles étaient toutes soumises au feu ronflant des questions. Mais ce samedi, l’assemblée est réduite à deux factions seulement…

La règle de l’assemblée dans le décor victorien de The Irish est, somme toute, d’une grande simplicité: l’unique Point of Order est le Bar! On y passe sa commande et on se barre… Puis, on procède à un exercice que les policiers connaissent bien: pour répondre aux questions, vous passez à table!

Ceux qui prennent part aux interrogatoires affirment arriver très détendus chez The Irish. Les détendus doivent s’acquitter d’une caution habituellement fixée à Rs. 1 000. Ils sont en cellules de quatre, et les femmes y sont bien intégrées. Personne ne réclame la présence de son avocat ni ne l’appelle au téléphone; à croire que les légistes ne sont d’aucune assistance! Tout le monde est autorisé à rentrer chez soi une fois l’interrogatoire terminé. Tout cela se passe dans une ambiance bon-enfant: pas de presse, pas de tuyau, ni de boulon…

Bref, vous l’aurez compris, le quizz de The Irish arrive dans sa phase cruciale. Nous en sommes au niveau 3 des préliminaires. Le Conseil des Ministres pourra-t-il se maintenir au pouvoir ? Les Young Minds ont bien l’intention de les en déloger !

© Neologik Ltd. – 2017

Leave a Comment