Lily Cole & Riddim Factory: ce roots qui déroute…

Du funk au reggae, il y a ce pas que peu parviennent à franchir : oser la maîtrise technique et lui apposer le cachet de l’authenticité. Riddim Factory s’est inscrit dans ce registre et la prestation de ce groupe est comme une bague sur laquelle ils ont posé leur perle noire : Lily Cole…

10644137_10152648159797692_3716752492192514432_o

 

Cela fait un peu plus de deux ans que Riddim Factory est devenu une référence de la scène musicale locale. Leur démarche initiale s’inscrivait initialement dans le reggae, sans grandes prétentions au début, mais il est certain qu’au fur et à mesure, cette musique, fort prisée en particulier dans les milieux populaires, était celle permettant à quelques groupes de transcender les cloisonnements sociaux.

Pour peu que les groupes consentent à sortir de la facilité, ils peuvent accéder à des scènes enviées. C’est cette part d’exigence que Céline Chowrimotoo semble avoir apporté au groupe où elle n’était qu’une simple choriste à ses débuts à 17 ans. La jeune chanteuse de Cité Loyseau décida, en effet de prendre ses distances pour s’éprouver sur d’autres registres et prendre la mesure de son talent. Bien lui en a pris car, au sein d’Urban Rythms, elle devint très vite la coqueluche du public trop content de trouver une voix grave et expressive. Aussi quand elle retrouva les membres de Riddim Factory à ses 20 ans, elle avait enrichi son répertoire avec de la soul, du pop et du rock. Les garçons avaient compris qu’ils avaient intérêt à se mettre à niveau et que la petite choriste du début était plutôt apte à occuper les devants de la scène.

« La Tina Turner locale », c’est ainsi que certains décrivent cette jeune femme qui donne à son groupe un feeling exceptionnel. La manière dont elle incarne les textes de ses chansons produit ce frisson qui électrise la foule lorsque l’on ressent la fêlure d’un sanglot et que l’on constate qu’elle pleure…

C’est ce paquet d’émotions que The Irish déballe ce vendredi, dans le cadre de « La Mizikal », sa nouvelle formule marquant les fins de mois festifs. Riddim Factory y assurera la deuxième partie du live show, entre la performance de The Arrival et de la talentueuse DJette ukrainienne, DJ Nessa. Le type de soirée où il convient de réserver à l’avance. Voilà, c’est dit.

Lily Cole - Riddim Factory

 

Leave a Comment