Monin Cup : At The Irish, an education… behind bars !

Les maîtres des spiritueux de The Irish ont marqué les esprits lors de la Monin Cup, compétition organisée par le Gourmet Emporium, pour les meilleurs barmen de moins de 27 ans. Nilsen Pallaneandy faisait partie de la vingtaine de bartenders présélectionnés et a fait ses débuts dans une compétition nationale avec comme coach, nul autre que le patron de son bar : David Boodhoo.

 

img_1711

« Qu’il ait été présélectionné est un bon indicateur de la qualité de son service. Cela vient confirmer les qualités que nous avions pressenties lorsque nous l’avons engagé et cela veut dire qu’il fait des progrès avec nous », commente David Boodhoo au sujet de son poulain.

Dans ce métier où les professionnels sont avares de leurs secrets, la relation entre David et Nilsen aura apporté un contraste marqué. David Boodhoo, surnommé The Legend, se sent tout à fait à l’aise pour transmettre son savoir. « Si vous voulez que votre bar vous ressemble, il vous faut tout transmettre, ce qu’on vous a appris et ce que vous avez découvert. Sinon, un bar est impersonnel ; chacun y met ce qu’il veut et le client sent qu’il n’y a pas d’âme, aucune inspiration, dans ce qu’on lui sert », explique-t-il.

Certains candidats étaient un peu à cran vu que le concours avait démarré avec un peu de retard. Mais, qu’à cela ne tienne, les deux représentants de The Irish étaient là, de toute évidence, pour se faire plaisir. Nilsen se classait parmi les sept premiers et était très content de sa performance pour ses débuts au plan national. « C’est une belle occasion de promouvoir notre métier. Cela a l’air facile quand on sirote un verre, mais la mixologie est tout un art où on est jugé sérieusement. J’ai aussi la chance de travailler dans un pub dont le bar est peut-être le mieux fourni de l’île ; je vais pouvoir faire des progrès », dit-il.

img_1712Cet événement du Gourmet Emporium a connu une fin remarquable quand les organisateurs ont proposé de mettre les maîtres-barmen en compétition à l’impromptu. Ils étaient cinq à relever le défi et, bon sang ne saurait mentir : c’est David Boodhoo qui l’emporta. « La compétition ne fait que montrer notre manière d’être et, l’esprit qui règne chez The Irish nous permet de donner la pleine mesure de notre talent et de rester nous-mêmes », dit-il.

© Neologik Ltd. – 2016

Comments

  1. Pingback: Tournée anniversaire de Jack Daniel's: Fly me to the moon... - The Irish

Leave a Comment