Stéphanie Noël, avec du punch dans son groove

En vraie musicienne, Stéphanie Noël use de la sonorité acoustique pour développer un caractère intimiste qui fait que les spectateurs viennent spontanément vers la scène et reprennent quelquefois avec elle des refrains connus. C’est dans ces moments-là que The Irish révèle sa vocation de pub irlandais authentique où l’on privilégie le sens du divertissement et l’ambiance de grande camaraderie. Les Réguliers de The Irish retrouveront la chanteuse avec bonheur car elle revient sur scène ce vendredi pour une nouvelle soirée placée sous la marque de Gister.

Stephanie Noël

Un registre vocal bien particulier, femme de grande taille qui arrive sur scène avec sa guitare dont elle joue non pour faire semblant: Stéphanie Noël a, de toute évidence, une présence scénique qui la distingue des autres chanteuses. Elle n’a pas besoin de trop en faire car, elle a fini par développer une identité sonore pour ses prestations. « Notre public apprécie ce son un peu plus rond qui se dégage avec une prestation en acoustique », nous dit Stéphanie.

Stéphanie Noël semble avoir un faible pour Katy Perry car elle reprend quelques-uns de ses titres : Roar, I kissed a girl ; mais elle aligne aussi Torn de Natalie Imbruglia ou ‘Rolling in the deep’ d’Adele. On réalise qu’elle peut mettre du punch dans son groove, notamment quand elle reprend ‘Price Tag’ de Jessie J, ou encore ‘Jailer’ d’Asa.

En considérant la composition de son répertoire, on perçoit une sensibilité d’adolescente spontanément attirée par la générosité et l’anticonformisme. Stéphanie est également sensible aux influences de Kelly Clarkson, Jessie J et Boyce Avenue.

Avec une sonorisation parfaite, comme celle dont dispose The Irish, on distingue bien le maillage entre l’instrumentation et la voix.

En outre, l’originalité des interprétations vient enrichir ce mélange qui séduit et entraine le public dans cette ambiance de grande camaraderie où l’on finit par chanter en chœur. L’ambiance peut atteindre son paroxysme quand, bien assistée par ‘Titate’, son percussionniste, elle enchaine avec ‘Black Horse & A Cherry Tree’ de KT Tunstall, par exemple.

C’est là qu’on trouve la chanteuse et un groupe qui parvient à transmettre cette belle pulsion qui donne cette ambiance chaleureuse et amicale conforme à l’esprit des pubs irlandais. C’est bien cela qui électrise le public des Réguliers de The Irish.

© Neologik Ltd. – 2017

 

Leave a Comment