jd-sinatra-select

Tournée anniversaire de Jack Daniel’s: Fly me to the moon…

La commémoration chez The Irish de l’anniversaire de Jack Daniel, le concepteur du whiskey du même nom, se déroule sur quatre jours et arrivera à son point culminant vendredi. C’est la soirée dite de Black Moon… En cuisine comme au bar, les génies créatifs de Ronan Boucher et de David Boodhoo ont été sollicités pour que cette tournée mauricienne, qui aura duré un mois, s’achève en apothéose au pub mythique de Trianon. Les deux hommes ont choisi de faire parler la classe !

jd-sinatra-select

Frank Sinatra sur scène… accompagné par Jack Daniel’s

« C’est une soirée qui va plaire aux connaisseurs ; et c’est l’occasion pour ceux qui n’en sont pas de le devenir ! », annonce Ashfaq Allgoo, concepteur de cette soirée hors-normes. Une soirée qui se présente sous les meilleures auspices car, que l’on soit superstitieux ou pas, la nouvelle lune est au rendez-vous vendredi soir. Et tous les astrologues s’accordent à prédire le début d’un cycle nouveau fait de belles promesses d’avenir… Mais au-delà, se dresse la mémoire d’une icône : Frank Sinatra, le crooner qui, son verre de Jack Daniel’s à la main, entamait : « Fly me to the moon ».

Côté Bar

jack-daniels-3

En tout premier lieu, David Boodhoo, a décidé de hausser la gamme de déclinaison du Jack Daniel’s. Du Old No. 7 classique, il signe un cocktail et il en fait un autre au Jack Daniel’s Tennesse Honey. Il s’agit d’un whiskey à base de l’authentique Jack Daniel’s Old N°7 auquel est ajouté une liqueur de miel. Le goût typique du whiskey filtré au charbon de bois s’allie à la douceur du miel. « Jack Daniel’s Honey est une liqueur de whiskey au goût sublimé par le miel. La manière dont le miel souligne le caractère charbonneux, enrichi d’une touche de caramel et de vanille, apporte une sensation unique », commente David Boodhoo, tout frais désigné vainqueur du Monin Cup.

Le barman que l’on désigne comme The Legend signe ensuite deux autres cocktails avec du Gentleman Jack. C’est une cuvée rare de Jack Daniel’s avec une couleur ambrée à reflets rougeâtres. Le nez dévoile les caractéristiques de bois brûlé propres à Jack Daniel’s. David a donc conçu le ‘Bedford Mints Julep – avec des feuilles de menthe et du sirop de cannelle – et le ‘Perfect Gentleman Manhattan’ – avec du Martini Rosso et de l’amer d’orange.

David Boodhoo élabore un cinquième cocktail avec le Single Barrel, le mythique whiskey du Tennessee, embouteillé fût par fût, d’où le nom de Single Barrel. Avec des zestes d’orange et de citron, du sirop de fèves de Tonka, David démontre que l’amer est un goût et qu’il épouse d’autres saveurs pour peu que l’on dispose d’une bonne base. Et dans le cas du Single Barrel de Jack Daniel’s, la base est tout simplement excellente.

jack_daniel_s_single_barrel_on_the_rocks_recipe_detail

Outre ces cinq cocktails, les puristes pourront, pour leur part, monter en gamme ; avec le Single Barrel, notamment. De couleur ambre, avec un nez relativement doux, ce whiskey est marqué par des notes boisées et légèrement médicinales. Le bois-brûlé et des notes épicées donnent du caractère à la bouche huileuse. La finale, plutôt longue, se développe sur de douces notes torréfiées de réglisse. Ce Tennesse whiskey est filtré sur du charbon de bois avant la mise en fût et, cas unique, avant la mise en bouteille. C’est l’occasion idéale de découvrir toute la complexité et la richesse de ce whiskey célèbre, mais encore tellement méconnu.

Côté Cuisine

Chef Ronan a tenu lui aussi à marquer l’occasion. D’abord en considérant une option poisson ; ce qui lui permet de proposer un Teriyaki Jack. Il y a la référence évidente au célèbre mets japonais, le teriyaki, où la viande ou tout autre substitut (poissons ou crustacés) trempent dans une sauce soja sucrée au mirin. C’est cette marinade qui produit à la cuisson, une viande ou un poisson laqué.

Ronan Boucher a ainsi choisi de la morue en filet qu’il a fait mariner dans du Gentleman Jack ! Excusez du peu ! Ce poisson ainsi laqué est servi avec des épinards, des oignons frits et des graines de sésame toastés.

Pour l’option viande, Chef Ronan a revisité son burger à la viande de buffle et l’a, tout naturellement, baptisé ‘Buffalo Bill’. Ce burger, pressé maison, précisons-le, a une touche laquée au Jack Daniel’s Old No. 7 et se présente avec ses oignons caramélisés, ses cornichons et du cheddar fondu. La commande est complète avec des frites.

Le Premium Sinatra

sinatra-select

Le hasard fait bien les choses. Cette soirée commémorative n’aurait pas été complète sans la plus belle pièce de la collection de Jack Daniel’s : le Sinatra Select. Il s’agit d’une édition exclusive créée pour honorer la relation unique entre Franck Sinatra et Jack Daniel’s. Le célèbre interprète de « Fly me to the moon » qui se présentait sur scène avec son verre de Jack Daniel’s à la main est ainsi considéré comme le plus prestigieux ambassadeur de la marque. 2015 étant l’année du premier centenaire de la naissance de Frank Sinatra, Jack Daniel’s et la famille Sinatra ont souhaité célébrer l’événement en créant une édition inédite et limitée.

Le Master Distiller a ainsi sélectionné quelques fûts artisanaux. Ces tonneaux “Sinatra” furent confectionnés pour apporter caractère et complexité au whiskey. Celui-ci a, en effet, vieilli dans des fûts où des cannelures dans les douelles de bois toastés ont été réalisées. Cela permet d’amplifier la surface d’échange entre le bois et le whiskey. Les fûts apportent ainsi au Tennessee Whiskey des saveurs de chênes ainsi que des notes d’épices pour une finale subtilement vanillée. Chez The Irish, à partir de ce mercredi, les fins connaisseurs pourront déguster le Sinatra Select, le whiskey Premium de la famille Jack Daniel’s.

© Neologik Ltd. – 2016

Leave a Comment